SLACIK Anne

Après des études en arts plastiques à l'université de Provence, puis à l'université de Paris I, Anne Slacik obtient un diplôme de troisième cycle et une agrégation d'arts plastiques en 1984.

En 1991 elle obtient le prix de peinture de la fondation Fénéon

En plus de son œuvre de peintre, elle réalise de nombreux livres d'artistes, livres illustrés et livres peints. Elle travaille avec des auteurs comme Michel ButorKenneth WhiteBernard NoëlAlain FreixeJoseph GuglielmiJean-Pierre Faye,  etc.

Expositions personnelles récentes

Anne Slacik expose dans plusieurs galeries en France (galerie Convergences, galerie Papiers d'Art, à Paris, galerie Samira Cambie à Montpellier, galerie Artenostrum à Dieulefit, dans la Drôme), à l'étranger (galerie L. Schweitzer à Luxembourg, Monos Art Gallery à Liège…).

De nombreuses expositions personnelles lui ont été consacrées par des institutions : on citera particulièrement les grandes expositions du musée-bibliothèque Pierre-André-Benoit à Alès, de la médiathèque du Carré d'art à Nîmes, du centre d'art de Gennevilliers, du musée d'Art et d'Histoire de Saint-Denis, du musée national de Port-Royal-des-Champs, du musée Ingres à Montauban, du musée Rimbaud à Charleville-Mézières, du musée d'Art et d'Archéologie du Périgord, du musée Paul Valéry à Sète, mais aussi celles de l'espace Chabrillan à Montélimar avec un commissariat d’exposition par la Galerie Artenostrum, l'espace Saint-Anne à Montpellier, la Chapelle des Pénitents Bleus à Narbonne, le Carmel de Tarbes…

 

La couleur est au cœur de son cheminement, utilisée dans sa fluidité sur de grands formats, peinte sur les livres et les manuscrits, comme un va-et-vient possible entre la peinture et le livre, entre la peinture et la poésie.

Son travail trouve des racines dans la peinture contemporaine (Rothko) mais aussi de la Renaissance (Piero della Francesca).

 

Les peintures d'Anne Slacik ne nous proposent pas une signification univoque mais entraînent plutôt notre imaginaire vers des contrées où les sens sont multiples, et c'est dans leur lumineuse évidence que se résout la dichotomie de ce qui est irévélé et de ce qui est manifeste

G a l e r i e  a r t e n o s t r u m,    L e P a r o l,   2 6 2 2 0   D i e u l e f i t    T é l. : 0 4  7 5  4 6  8 3  3 0