OEUVRES ART MEDIEVAL

Tous les trimestres la galerie Artenostrum vous propose une nouvelle oeuvre d'art du moyen-âge 

Peinture, Sculpture, Enluminure ou Gravure

Vierge d'Annonciation

Sculpture en tilleul polychrome

 Master Von Grosslobming, 1390

Maître de Grosslobming, fin XIV 

La vierge d’Annonciation, œuvre d'art médiévale

    Le musée du Belvédère a organisé en 1994 une exposition consacrée au maître de Grosslobming. Dans cette exposition figuraient à côté des 5 sculptures de l’église de Grosslobming qui définissent le style du maître, des oeuvres de son entourage, dont la vierge d’Annonciation que nous présentons ici. Voici sa fiche, traduite de l’allemand, dans le catalogue de l’exposition de Vienne.

 

« Madone de l’Annonciation

Entourage du Maître de Grosslobming, Autriche, environ 1390. Vierge d’un groupe de l’Annonciation, en bois, sculptée en ronde bosse, polychrome, H. 121 cm. 

Cette vierge particulièrement bien conservée se caractérise par sa physionomie juvénile, son corps particulièrement mince et ses longs cheveux ondulés. Sa pose ressemble de façon frappante à celle des vierges de l’Annonciation du Maître de Grosslobming et correspond thématiquement aux sculptures du même thème de son entourage et de ses successeurs. La réalisation plastique se caractérise avant tout par la silhouette de la statue avec le drapé extrêmement autonome de ses vêtements. L’articulation du corps apparaît à travers le jeu des plis de la robe.

Une vierge très semblable se trouve au musée de sculpture de Francfort : le Liebieghaus. La grâce presque irréelle de la sculpture avait d'abord fait renoncer le musée à son achat, pensant qu’il n’était pas possible que cette douceur extrême appartienne au monde médiéval. Les 4 autres sculptures de l’église de Grosslobming sont toutes au musée du Belvédère à Vienne. »

 

    La sculpture d’Europe centrale, des années 1380-1420 nous a donné un ensemble  exceptionnel d’oeuvres, qui constituent l’apogée du  Gothique International  en sculpture et que l’on a parfois désignées comme les “ Schoene Madonnas “. Le Louvre possède une sculpture de ce type, visible dans le catalogue de l’exposition des sculptures Allemandes dans les collections Françaises, il s’agit d’une oeuvre en steinguss ( un moulage ) d’une hauteur de 73 cm, sans doute d’origine Salzbourgeoise vers 1415-1420.
Le maître de Grosslobming a porté la douceur des visages et la souplesse des attitudes à un point rarement égalé dans la sculpture d’avant 1400, tout en conservant un assez grand degré de réalisme dans les poses. Il faut situer les origines de son art et de sa formation dans les ateliers des Parler en particulier sur le chantier de la cathédrale de Vienne vers 1370. Et, plus lointainement dans l’art des sculpteurs d’Ile de France du XIV e siècle tels Jean de Liège.

G a l e r i e     a r t e n o s t r u m    L e P a r o l     2 6 2 2 0   D i e u l e f i t     T é l. : 0 4  7 5  4 6  8 3  3 0